Urgence pour une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens !

Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza
Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem
Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza
Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international
Contre la criminalisation des militant.e.s solidaires du peuple palestinien.

Article mis en ligne le 30 juillet 2014
dernière modification le 19 septembre 2014

par FSU 24
logo imprimer

Une nouvelle fois, prenant prétexte de l’envoi de roquettes par le Hamas vers Israël, le pouvoir israélien a déclenché un déluge de bombardement sur Gaza suivi d’une offensive terrestre. Chaque jour, le bilan s’alourdit. Aujourd’hui plus de 570 victimes sont dénombrées et plus de 4000 blessés. La majorité d’entre eux sont des civils, femmes, vieillards et de nombreux enfants.

Face à cette situation dramatique, le silence de la « communauté internationale » cautionne de fait l’agression israélienne en se tenant à "dénoncer l’engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie : le pouvoir israëlien qui poursuit une politique d’occupation et d’annexion des territoires palestiniens. Le soutien explicite du Président Hollande donne un blanc seing au gouvernement Netanyhou pour poursuivre une opération militaire dont les victimes civiles, toutes palestiniennes, se comptent aujourd’hui par centaines.

La FSU est engagée avec le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens pour, conformément au droit international, un arrêt immédiat de tous les bombardements, le droit de tous à la sécurité et le retrait des troupes israéliennes déployées dans Gaza, pour que soit mis fin au blocus de Gaza qui perdure depuis maintenant 8 ans.

La FSU condamne toute parole et tout acte antisémite et inscrit son combat syndical dans la lutte quotidienne et déterminée contre le racisme.

Dans de nombreuses régions comme dans les grandes villes européennes, les manifestations pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens, se sont déroulées avec des cortèges massifs et sans problèmes. Ce qui confirme que ce sont bien l’interdiction de manifester et le dispositif policier déployé à cette occasion qui sont à l’origine des heurts. L’utilisation de la stratégie de tension déployée par le gouvernement et la limitation du droit de manifestation ne sont pas acceptables dès lors qu’elles visent à empêcher des manifestations pacifiques demandant l’application du droit international et l’arrêt de bombardements sur une population civile. La FSU demande qu’aucune atteinte ne soit, en France, portée au droit de manifester.

Actus

Les stages pour l’année scolaire 2016/1017

Liste des stages proposés par le centre de formation de la FSU pour l’année (...)

Collège assouplissement, oui mais...

Le SNES-FSU demandait depuis des mois l’ouverture de discussions conduisant (...)



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.11